Alain Réfalo (31) convoqué en conseil de discipline le 9 juillet

Signez la pétition de soutien !
samedi 27 juin 2009
popularité : 1%

500 personnes pour soutenir Alain Refalo

le 9 juillet à14h devant l’IA de Haute-Garonne

Alors qu’il a effectué l’intégralité de son service devant les élèves, Alain Réfalo a déjàété sanctionné cette année de 14 jours de retraits de salaire et d’un refus d’avancement au grand choix dans le même temps où il continue àfaire l’intégralité de son service et àremplir au mieux ses missions au service de tous les élèves, l’IA31 s’acharne et veut désormais lui infliger une sanction disciplinaire. (comte rendu du conseil de discipline ultérieurement)

Le SNUipp 09 vous appelle àsigner et faire signer la pétition de soutien.

- Lettre de soutien de Gérard Aschieri (FSU) àAlain Refalo


Faut-il transformer l’Inspection Académique de Haute-Garonne en tribunal militaire ? C’est la question que pose Pierre Frackowiak au vu des motifs des poursuites exercées contre certains désobéisseurs comme A Refalo.

- Lire le texte de Frackowiaki sur le site du Café Pédagogique

- D’autres informations sur Alain Réfalo et les désobéisseurs sur le site résistance pédagogique pour l’avenir de l’école

- Le blog de Bastien Cazals, directeur àMontpellier ayant lui aussi subi des retraits de salaires. ( dernière minute : le tribunal administratif suspend les 24 jours de retrait de salaire infligés àBastien Cazals )

-  Le site de soutien àErwan Redon (13) lui aussi menacé de licenciement.


Communiqué SNUipp national

Menaces de sanction àl’encontre des enseignants des écoles.

Les mesures imposées par Xavier Darcos, comme les « nouveaux  » programmes, la diminution de deux heures d’enseignement, les suppressions de postes de RASED, la mise en place chaotique de l’aide personnalisée, la réforme de la formation s’effectuent dans la précipitation et la confusion, le plus souvent au mépris de tout dialogue social et s’accompagnant du mépris des enseignants.

C’est dans ce contexte, que plusieurs Inspecteurs d’académie ont décidé d’engager des procédures disciplinaires ou de menacer de sanctions ou de retrait de salaire des enseignants qui contestent ou s’opposent àces mesures, tout en assurant la totalité de leur service devant les élèves.

L’appréciation de la politique éducative menée ces derniers mois est largement partagée par la l’ensemble de la profession et de la communauté éducative, comme en ont témoigné durant toute l’année scolaire, les fortes participations des enseignants des écoles aux journées de grève et de manifestations, aux multiples initiatives qui ont été menées partout dans le pays tout au long de l’année.

Le SNUipp a demandé au ministre de renouer avec le dialogue social et le respects des enseignants et des élèves. Il se félicite que l’Inspecteur d’Académie du département des Bouches des Rhône ait renoncé àdemander le licenciement d’Erwan Redon.

Le SNUipp demande que le ministre prenne la mesure du trouble existant dans les écoles et construisent des relations apaisées et respectueuses du droit syndical et plus largement des droits et libertés des fonctionnaires : cela nécessite de retirer ces procédures disciplinaires.

Paris, le 7 juillet 2009