Congrès de Brive : 2ème journée.

mercredi 16 juin 2010
popularité : 1%

Cette deuxième journée a été beaucoup plus intense que la précédente. Le matin, la tribune a été ouverte par le secrétaire départemental du SNUipp 19 qui nous a fait part de sa fierté d’accueillir ce congrès malgré le travail que cela demande.

Ensuite, une responsable du Conseil Général de la Corrèze, représentant François Hollande et le député-maire de Brive nous ont souhaité la bienvenue en leurs terres limousines.

Gilles Moindrot, secrétaire général du SNUipp a ensuite rappelé tout ce qui s’est passé depuis le congrès de Nevers en 2007. Il a évoqué la pluie d’enclumes qui nous est tombé sur la tête. Pour lui, malgré les attaques répétées contre le système éducatif, le SNUipp a su être présent au côté des collègues. Notre syndicat s’est opposé au démantèlement et n’a pas manqué les rendez-vous qui s’imposaient.

Bernadette Groison, secrétaire nationale de la FSU a auusi salué l’assemblée et rappelé que la FSU prendrait toute sa place dans la lutte contre la réforme des retraites dans un cadre unitaire large.

Ensuite, la place a été laissée au débat général. Dans le Congrès, le débat général s’effectue en séance plénière avec les 450 délégués. Chaque représentant de département peut monter àla tribune pour évoquer les mandats forts de sa section. Des dizaines de collègues se sont ainsi succédés. La tonalité a été très offensive et revendicative. Pour une grande majorité, même si le SNUipp n’a pas démérité, il n’est pas allé au bout de son action. Pour beaucoup, nous avons certes dénoncé mais la riposte n’a pas été àla hauteur des attaques. Ils auraient préféré des consignes plus claires, plus radicales (boycott du SMA, des évaluations etc...). Ils auraient aussi préféré des actions plus dures, plus durables plutôt que cette succession de journées de grève imposées par l’intersyndicale. C’est ainsi que beaucoup de sections se sont prononcées pour une grève dès septembre voire le jour de la rentrée avec une perspective de reconduction non seulement dans le cadre interpro des retraites mais aussi pour ce qui concerne notre secteur de compétence. Ce débat s’est continué l’après-midi, avec cette même tonalité très radicale.

Entre-temps, nous avons eu une conférence de Françoise Lantheaume, sociologue àLyon 2 nous relatant une enquête sur la souffrance au travail des enseignants. Cette enquête a montré que la malaise des enseignants s’amplifie. En conclusion, elle a estimé que nous devions reconquérir la fierté d’être enseignants.

La richesse des débats nous a fait prendre du retard et le travail en commissions n’a débuté que vers 18h. Il faut expliquer ici ce qu’est le travail en commissions. Lors de notre congrès départemental nous avons travaillé sur les textes élaborés par l’équipe nationale. Nous avons amendés ces textes par des suppressions, des ajouts, des modifications. Le national a recueilli tous ces amendements et tenté de les intégrer au texte dans un esprit de synthèse qui est une composante du SNUipp. Lors du travail en commissions, l’équipe nationale explique pourquoi elle a gardé ou non certaines propositions. Les délégués présents vont alors défendre leurs mandats et estimer soit que la nouvelle rédaction leur convient, est fidèle àl’esprit, ou si leur texte n’a pas été intégré vont argumenter pour le préserver. Si une formulation ou une orientation pose problème, elle sera alors soumise au vote en plénière. C’est un travail très long mais très enrichissant. A noter que la plupart des propositions de la section ariégeoise ont été retenues dans le texte final (formation et direction). Il en reste une sur la place du concours que le 09 (et d’autres sections) souhaitent après la licence. Nous y reviendrons en détail car cela ne fait pas consensus au sein du SNUipp et cela fera probablement l’objet d’un vote. C’est à21h30 que les travaux se sont terminés. Fatigués, mais aussi revigorés de se retrouver au milieu de tant d’accents divers réunis pour une seule cause la défense de l’école publique.

José SEGURA et Marc FAGET



Commentaires  (fermé)

mercredi 16 juin 2010 à 16h58

Pensez àajouter une photo de vous 2 ! Bon courage Soutien total ! Valérie