Les AVS et l’accompagnement des élèves en situation de handicap en Ariège !

jeudi 9 novembre 2017
popularité : 34%

L’enquête départementale lancée quelques jours avant la fin de la première période et à laquelle de nombreuses écoles ont répondu, montre l’intérêt que les collègues portent à ce domaine. Il en ressort que les besoins sont à peu près couverts partout et que le nombre de notifications MDPSH d’accompagnement par une AVS mutualisée progresse. Les écoles ont souvent privilégié le regroupement des élèves suivis par un même AVS dans la même classe. Mais faut-il encore que cela soit techniquement possible (âge et niveau des élèves), que les problématiques de ces élèves permettent un passage aisé de l ‘un à l’autre sans mettre à mal l’un d’eux et que la vie de classe avec plusieurs élèves en situation de handicap ne soit pas trop impactée. Les retours d’expérience à ce sujet sont divers et variés. Après avoir fait disparaître les DYS « simples » du champ du handicap, avec la création des PAP, la mutualisation est un deuxième niveau proposé par l’État pour optimiser les moyens humains consacrés aux élèves n’ayant pas besoin d’une aide soutenue et ceci ne va pas sans poser quelques questions : Ne va-t-on pas assister à une augmentation du taux d’élèves avec ce type d’accompagnement ? La diminution des recrutements en AVS en contrat aidé, la mise en place difficile du diplôme permettant le recrutement des AESH (pas encore proposé en Ariège), la démarche gouvernementale de réduction des coûts peuvent faire penser que oui. Et les équipes là dedans ? Il n’est pas anodin pour un collègue de prendre dans sa classe plusieurs élèves en situation de handicap. Malgré les aménagements proposés dans les écoles (allégement des effectifs de la classe, échange de services), l’enseignant concerné voit ses temps de préparation et de réunion augmenter et peut connaître une gestion de classe plus délicate. Et lors de l’arrivée d’un nouvel élève avec accompagnement mutualisé dans l’année ? Aucun texte ne limite à 2 le nombre d’élèves suivi par un AVSmu. Quelle sera la réponse de l’administration ?

Nous enseignants voulons le meilleur pour tous nos élèves. Nous devons donc être vigilants et faire remonter nos difficultés auprès de l’administration et des représentants du personnel. Le SNUipp/FSU reste vigilant et sera à vos côtés. N’hésitez pas à nous contacter.

Facebook | Twitter