+300 et + 2000 Hors-Classe - Le SNUipp-FSU, le PPCR, la Hors-Classe et tout ça...

mercredi 26 septembre 2018
popularité : 2%

La FSU a toujours mené la bataille sur la question salariale. Dans le premier degré, le SNUipp-FSU s’est mobilisé et a obtenu l’ISAE au même niveau que le second degré (1200 €).

Les interventions du SNUipp-FSU auprès du ministère ont permis d’acter (parution au BO) l’augmentation du flux : +300 cette année (certes insuffisant) et + 2000 l’année prochaine. Ainsi plus de collègues accéderont à la HC.

Le PPCR ne se réduit pas à la Hors-Classe des PE. Le PPCR concerne toute la Fonction Publique, notamment les agents de catégorie C, plus petits salaires de la Fonction Publique, qui y ont vu des avancées à acter.

Dans le processus de réflexion sur une éventuelle signature, la FSU a pris en compte l’ensemble des fonctionnaires.

Certaines organisations accusent PPCR de tous les maux. Si ont les suit, on pourrait penser que la décision du gouvernement de reporter (annuler ?) les mesures prévues est donc favorables aux agents d cela Fonction Publique.

Que nennie ! Le gouvernement renonce (provisoirement) à engager 5 milliards d’euros au services des carrières et des rémunérations des agents publics.

Le SNUipp a consulté les syndiqué·es et la profession pour se positionner après des débats difficiles à trancher :

Acter des avancés pour la profession, ou rejeter ce qui serait trop loin de nos mandats ?

Notre mandat, sur les grilles salariales est le suivant :

Ni Hors-Classe ni Classe Exceptionnelle, mais une seule grille avec accès pour tou·tes au rythme le plus rapide à tous les échelons, dont le dernier correspond à l’indice terminal de la HC.

Les avancées du PPCR, par rapport à nos mandats et revendications :

  • Carrière dans la classe normale PE quasi cylindrique : avancée régulière au même rythme pour tou·tes avec la suppression des 3 vitesses, et “seulement” 2 accélérations de 1 an au 7 et 9° échelons.
  • Suppression de la note infantilisante
  • Carrière sur 2 grades (Classe Normale et Hors-Classe)
  • Augmentation indiciaire
  • Passage d’une partie indemnitaire vers indiciaire
  • Augmentation du flux Hors-Classe pour atteindre le niveau du secondaire
  • Respect de la proportion hommes/femmes pour les promotions et l’accès aux différents corps (HC et Classe Ex.)

Les principaux points que nous refusons :

  • La création d’un 3° grade (classe except. ) réservé à quelques un-es.
  • Les promotions au mérite et notamment la HC et la Classe Exceptionnelle
  • L’étalement des mesures qui implique que le gouvernement laissait à son successeur la majeure partie des applications.
  • Des mesures indiciaires insuffisantes et ne permettant pas

- de rattraper le retard accumulé, notamment avec le gel d’indice

- de rattraper l’écart avec les enseignant·es des écoles en Europe (- 16% = 390€)

  • L’avis donné par les IEN, en particulier pour la Hors Classe, avis qui prend beaucoup trop d’importance.

Nos interventions et ce que nous avons obtenus dans la préparation des CAPD :

  • La réelle prise en compte de la proportion homme/femme (72% pour la Classe Exceptionnelle et 80% pour la Hors-Classe), qui se rapproche maintenant de celle de la profession dans le département (85,5 % de femmes)
  • La prise en compte de l’AGS pour départager les barèmes égaux (la prise en compte de l’ancienneté dans le corps des PE était défavorable aux ancien·es institutrices·teurs )
  • Une augmentation du passage à la HC de collègues en fin de carrière et proches de la retraite.
  • Une augmentation du passage à la HC des collègues au 11° échelon.

Ce que fait le gouvernement actuel, dans la Fonction Publique comme ailleurs :

  • Mise en avant d’un pseudo mérite (voir, entre autre, les dernières annonces sur les primes en REP+). Avec ou sans PPCR, les anciens processus d’accès à la Hors Classe (note, catégories favorisées, etc...) disposaient déjà des outils nécessaires pour mettre en avant cette méritocratie, et cela était déjà utilisé par certain·es avec des sur-notation ou sous-notation, un bonus pour certaines fonctions (direction, CPC, etc.), fonctions plus occupées par des hommes, etc...
  • Pour faire des économies, il reporte les mesures indiciaires d’année en année. Ce qui prouve bien que ces mesures, certes insuffisantes, sont favorables aux personnels...
  • Il maintient le gel du point d’indice

Ainsi, à tous les niveaux, aussi bien dans le cadre des campagnes d’accès à la HC, que dans celui des actions fonctions publiques, nous menons bataille contre l’idée du mérite individuel, contre le mérite collectif basé sur les résultats des élèves, contre les injustices, et pour une véritable reconnaissance salariale pour toutes et tous !

Facebook | Twitter



Navigation

Articles de la rubrique

  • +300 et + 2000 Hors-Classe - Le SNUipp-FSU, le PPCR, la Hors-Classe et tout ça...