Compte-Rendu sommaire du CTSD du jeudi 15 octobre 2020

vendredi 16 octobre 2020
popularité : 1%

Lire la déclaration liminaire de la FSU

M. l’IA-DASEN fait remarquer que le département perd et va continuer de perdre des élèves. Sur la rentrée 2020, les premières prévisions étaient assez alarmistes. Le département perd 280 élèves dans le 1er degré. Le département a perdu 7,5 ETP depuis la rentrée 2015. 932 élèves en moins sur la même période. Le P/E est de 6,15. Le E/C du département passe de 21,76 en 2016 à 20,56 en 2020. En Ariège, il n’y a pas de transfert d’effectifs du public vers le privé (diminution dans les 2). Le privé Hors Contrat augmente un peu quand le privé sous contrat diminue. Pour M. Le DASEN, nos capacités de travail et d’encadrement sont en augmentation. Il ne fait pas référence aux arbitrages et à la répartition des moyens qui est à examiner en CTSD et en CDEN. Décharges de direction : 18 ETP Remplacement : 57 ETP (soit environ 8% par rapport à 700 enseignant.es) Besoins éducatifs : 31 ETP (RASED, psy, référents, etc) CPC : 11,25 Autres fonctions : 7

Dans les perspectives à ce jour, il indique souhaiter proposer un tableau des décharges de direction dès la rentrée prochaine. Il souhaite pouvoir sanctuariser les décharges de direction, statutaires par ailleurs. Il est demandé un état des effectifs UPE2A et des éléments sur l’instruction à domicile dans le 2nd degré. Ils seront transmis d’ici le CDEN. Il est aussi demandé la présence de gestionnaires 2nd degré. M. Le DASEN reconnaît une vraie difficulté de remplacement. Il ajoute qu’il existe une dimension RH pour certains personnels. Il annonce prévoir des modifications dans la formation : plus de formation à distance. Il dit s’engager à nous apporter tous les éléments en amont des CTSD et CDEN.

Les taux d’encadrement s’améliorent mais ….

Le SNUipp-FSU 09 rappelle que le département a eu une dotation nulle pendant plusieurs années alors qu’il aurait dû rendre des moyens. C’est la mobilisation et la contestation qui ont permis de « limiter la casse » en obtenant le déblocage de moyens supplémentaires pris sur des réserves ministérielles fléchées « ruralité ». L’an dernier, c’est la situation sanitaire qui a évité un retrait important de postes en Ariège. Au niveau national, le SNUipp-FSU estime qu’il faudrait recruter 90 000 enseignant.es pour couvrir les besoins (dédoublements de classes, remplacement, formation, Rased, décharges direction, etc). En Ariège, la FSU demande des remplaçant.es, des décharges de direction effectives, la reconstitution des RASED. Le SNUipp-FSU demande des créations de postes . Notre syndicat n’accompagnera pas les fermetures de classe ou d’écoles et le creusement des inégalités. Les statistiques globales reflètent mal la réalité de notre territoire. Enfin, le SNUipp fait remarquer que, pour de nombreux collègues, les conditions de travail semblent se dégrader.

Questions diverses Décharges de direction : difficultés connues d’où proposition de sanctuarisation pour l’an prochain. Remplacement : 1 classe sur 100 n’est pas remplacée sur cette période, soit 2 fois plus que l’an dernier sur la même période. M. Le DASEN indique qu’il faudrait 4 postes de remplaçant.es pour la rentrée prochaine. Accompagnement des élèves en situation de handicap : un temps de travail PIAL sera organisé avec M. De La Cruz. Redécoupage des secteurs référents : Une bascule a été effectuée.

Prochain CDEN le 5 novembre en préfecture à 14H30

Le SNUipp ne bénéficie d’aucune subvention et ne vit que grâce aux cotisations de ses syndiqué.es pour informer et défendre tous les personnels. Vous pouvez adhérer par bulletin papier ou directement
en ligne par CB.

Facebook | Twitter

Pour nous rejoindre : http://snuipp.fr/teamSNU



Documents joints

PDF - 80.5 ko
PDF - 80.5 ko