Enquête Carte scolaire 2021

lundi 28 décembre 2020
popularité : 2%

Carte scolaire 2021

Alors, que les effectifs continuent de croître dans le second degré (+ 43 518 élèves), le ministère supprime 1 800 postes en les compensant par l’équivalent de 1 847 emplois en HSA (Heures supplémentaires).

En même temps, le ministère annonce une dotation de 2 489 emplois pour le 1er degré afin de répondre, selon lui, aux défis de l’école primaire dans un contexte de diminution importante des effectifs (- 73 119). Parmi ceux-ci, 220 postes sont mis en réserve « pour faire face aux ajustements qui s’avéreraient nécessaires en cours de gestion ».

Pour la rentrée 2021, l’Académie a été doté de 50 postes. Le département de l’Ariège enregistre une dotation nulle depuis plusieurs années en raison de rotations exceptionnelles ou de la crise sanitaire l’a dernier. Quid en 2021 ?

Lors du dernier CTSD, l’IA-DASEN expliquait aux représentant-es du personnel que son but était de rendre efficient le remplacement dans le département et de sanctuariser les décharges de direction de moins de 4 classes.

Les délégué∙es des personnels du SNUipp-FSU sauront rappeler à l’IA-DASEN lors des prochaines instances de carte scolaire notre définition syndicale de « l’efficience ». A la rentrée 2021, il s’agira de mettre en œuvre les engagements ministériels sans aucun moyen supplémentaire : dédoublement des classes de Grande Section (GS) en éducation prioritaire, limitation à 24 élèves dans toutes les classes de GS, CP et CE1, prise en compte des élèves scolarisés en ULIS dans les effectifs des classes, augmentation de décharge de service pour certain(e)s directeurs-trices d’école... D’autres mesures sont urgentes : améliorer le remplacement par la création de postes de titulaires remplaçants, créer des postes spécialisés RASED, recréer les postes de « Plus de Maîtres que de classes » supprimés ces dernières années, limiter les effectifs de toutes les classes, recruter massivement pour faire face à la gestion de crise sanitaire... Toutes ces mesures nécessitent des postes supplémentaires.

En effet, depuis le début de cette année scolaire, grand nombre de classes ne sont pas remplacées. 2 postes contracuels de remplaçant∙es ont été actés lors du CTSD de début juillet 2020. Les élu∙es du SNUipp-FSU en CTSD ont revendiqué l’abondement massif de remplaçant∙es et défendu les quelques mesures de fermeture proposées.

Depuis septembre 2020, la situation au niveau du remplacement est catastrophique. Les enseignant∙es souffrent et les élèves n’ont pas de bonnes conditions pour apprendre.

Lors des CTSD, l’IA-DASEN a aussi annoncé vouloir travailler sur le protocole "écoles rurales", ce qui nous fait craindre des fusions d’écoles proches. Nous veillerons à ce qu’aucune décision ne soit prise sans concertation des équipes ni avis de conseils de maîtres et conseils d’écoles.

Fin novembre 2020, le rectorat a reçu des crédits pour recruter des contractuel∙les pour l’académie. Le département de l’Ariège a pu recruter une quinzaine de contractuels en urgence. Ce n’est pas assez face aux tensions du remplacement. Le SNUipp-FSU a demandé l’ouverture de la liste complémentaire. Une fois de plus, l’administration fait le choix de ne pas recruter de futurs fonctionnaires, de ne pas les former, et surtout de les jeter comme des mouchoirs usagés en février 2021.

Le SNUipp ne bénéficie d’aucune subvention et ne vit que grâce aux cotisations de ses syndiqué.es pour informer et défendre tous les personnels. Vous pouvez adhérer par bulletin papier ou directement
en ligne par CB.

Facebook | Twitter

Pour nous rejoindre : http://snuipp.fr/teamSNU



Documents joints

Word - 79 ko
Word - 79 ko
PDF - 229.9 ko
PDF - 229.9 ko